CLAIRE-MÉLANIE SINNHUBER

CHE NUBE

pour soprano
trombone et violoncelle

CHE NUBE

soprano, trombone, violoncelle
durée 4 minutes

Via Lattea 14

Créé le 19 août 2017 à la Via Lattea, Tessin
Livia Rado, soprano
Stephen Menotti, trombone
Ellen Fallowfield, violoncelle

partition
note de programme

D'après l'Euridice de Caccini et Rinuccini

Dans ce charmant bosquet
où, irriguant les fleurs,
coule lentement la source des Lauriers,
la belle épouse prenait un doux plaisir
avec ses compagnes ;
Pour faire guirlande à ses cheveux,
elle cueillait une violette ou une rose
du pré et du buisson épineux.
Et, posant le flanc
sur la berge fleurie,
chantait délicatement au murmure de l’onde ;
mais la belle Eurydice
parcourait la verte prairie en dansant,
quand, sort acerbe et funeste !,
un serpent cruel et sans pitié
qui se cachait parmi les fleurs et l’herbe
lui mordit le pied d’une dent si redoutable,
qu’elle pâlit soudain
tel un rayon de soleil qu'un nuage obscurcit ;
et du fond de son cœur
avec un soupir mortel
elle exhala un si effroyable, “hélas !”
que, comme si elles avaient eu des ailes,
toutes les nymphes accoururent à ce son douloureux ;
et elle, dans l’abandon le plus total,
s’effondra alors entre leurs bras.
Son beau visage et sa chevelure d’or se couvraient d’une sueur
bien plus froide encore que glace. On entendit alors ton nom
résonner entre ses lèvres, froides et tremblantes,
et, les yeux au ciel, son beau visage et ses beaux traits devenus blêmes,
bientôt, tant de beauté ne fut plus que glace immobile.

< B

BIOGRAPHIE

C

CATALOGUE

D

DISCOGRAPHIE
PUBLICATIONS
ENTRETIENS

C

CONCERTS

M

MEDIAS

C

CONTACT