CLAIRE-MÉLANIE SINNHUBER

AJOUR

pour flûte
et électronique

AJOUR

flûte amplifiée et électronique

durée 6 minutes 30

Créé en 2004 au CNSMDP
par Ninon Foiret, flûte

partition

note de programme

Le souffle du flûtiste est amplifié et coloré par son propre corps, puis par le tube de la flûte, ensuite par les différents micros, et pour finir par l’électronique en temps réel.
C’est à partir de ces colorations gigognes que s’est construit ajour. Et, en contrepoint, ce souvenir distordu et forcément interprété de

« l’ajour » d’André de Bouchet :

"l’ajour c’est le contraire du jour mais ce n’est pas la nuit" 

< B

BIOGRAPHIE

C

CATALOGUE

D

DISCOGRAPHIE
PUBLICATIONS
ENTRETIENS

C

CONCERTS

C

CONTACT